Chançay, petit village de Touraine, est situé entre Amboise et Tours. Superficie : 1504 ha.

De Cansiacus au Xe siècle, Chanceaium, Chanchaium et Chancaium au XIIe , nous arrivons au nom actuel de Chançay dont le premier plan dressé par PALLU fut terminé en 1816.
Beaucoup de sites en font tout son charme.

 

L’ancienne église qui datait du début du XIIè siècle fut détruite vers 1750 par un éboulement de rochers détachés du coteau. Il n’en subsiste qu’une partie du mur absidal, semi circulaire, dans lequel une colonne est engagée.

L’église, placée sous le vocable de Saint Pierre a été construite en 1789 sous la direction de Luce, architecte à Tours, dans la grange aux dîmes sur les assises d’une tour de l’ancien château.
Avant la féodalité, Chançay était sur la chemin de Compostelle qui suivait la Brenne depuis sa source et passait ensuite par l’abbaye de Marmoutier et le tombeau de St Martin.

On trouve comme curiosité mentionnée dans les manuscrits une relique de la Vraie Croix. Son origine: Hardouin de Maillé, 5ème du nom, Seigneur de Chançay accompagna le roi Saint Louis pour la 7ème croisade.. En 1270 il rendit hommage à Pierre de la Brosse, Seigneur de Langeais pour diverses terres qu’il possédait dans le ressor de cette chatellerie avant de se préparer à la 8ème croisade. Il fit des legs à plusieurs églises situées dans son fief dont la relique de la Vraie Croix à l’église de Chançay en 1285.

La cloche s’appelle Marguerite et donne le « si ». Elle fut fondue en 1869 par Bollée au Mans.

Méritent d’être mentionnés : Le château de Valmer, le château de Montfort, la tourette (tour de gué) au sommet de la commune (110 m).

Avant la révolution, la paroisse de Chançay dépendait d’Amboise et appartenait au doyenné de Vernou et à l’archidiaconé d’outre-Loire.

contactez-nous
liens utiles

© 2019 Communauté Saint Martin