L’Eglise de PARCAY-MESLAY est dédiée à Saint Pierre Apôtre.

L’abbaye de Marmoutier, fondée en 372, devint la résidence principale de St Martin qui organisa les premières paroisses rurales en Touraine. Ce fut sans doute à l’initiative de l’Abbé et des religieux de Marmoutier que l’église st Pierre de Parçay-Meslay fut érigée. La première mention certaine de cette église apparaît dans une charte du mois d’octobre 993 par laquelle Archambault, archevêque de Tours, confirme les biens, possessions et privilèges de l’abbaye de Marmoutier. L’église mentionnée dans cette charte n’existe plus. elle fut remplacée au fil du temps par une autre église, probablement au même endroit. 

Il faut placer cette première reconstruction dans le courant du XI° siècle. Lesparties les plus anciennes et les mieux conservées sont le chevet et le mur pignon Est limitant ce chevet. A l’intérieur, l’abside est couverte d’une voûte en cul-de-four. L’église subit au cours des siècles diverses démolitions et reconstructions. La charpente en châtaignier, très simple, date du XV° siècle ou début du XVI°.

Au XX° siècle, le curé de la paroisse fit construire en 1923-1924 une nouvelle sacristie à l’extérieur de l’église, au sud du chœur. Cette réalisation lui permettait de réhabiliter l’ancien chœur roman. Lors de la réfection de la voûte de l’abside, Il découvrit les fresques du Christ en gloire du XII° siècle. Il en fit avec minutie la mise à jour. A la suite de cette découverte, en 1927, la Municipalité demanda le classement des parois de l’église parmi les Monuments Historiques et la fresque fut classée par arrêté ministériel le 4 janvier 1928.

C’est à cette même époque que furent réalisés les 3 vitraux du chœur, grâce aux dons de plusieurs familles. Les vitraux de la nef furent endommagés pendant la guerre 39/45 par l’explosion à Meslay d’un dépôt de munitions. Le 12 mai 1949, le conseil municipal vota le remplacement des 7 vitraux latéraux et du vitrail du fond suivant le modèle établi par la Reconstruction et les Beaux-Arts.Ces vitraux réalisés en 1950 et 1951 représentent des scènes de la vie de Saint Martin et de celles des moines, resituées dans les caractères de la vie locale.

La Fresque :

Le thème iconographique est celui du Christ entouré des Apôtres. Le Christ, assis sur un siège est vêtu d’une tunique blanche. Il porte le pallium. Sa main gauche présente le livre des Evangiles. Dans la main droite, il tient un objet de forme circulaire. Pour certains, il représente l’hostie, pour d’autres il s’agirait d’un globe terrestre, comme on en trouve dans d’autres représentations.
Des animaux symboles des évangélistes encadrent la mandorle, l’aigle de Saint Jean, le lion de Saint Marc, le bœuf de Saint Luc, ainsi que l’ange de Saint Matthieu. Au registre inférieur figurent des apôtres, 3 de chaque côté.
Malgré les travaux de restauration réalisés en 1996-1997, il est difficile de distinguer tous les détails car bien des couleurs ont disparu.

contactez-nous
liens utiles

© 2019 Communauté Saint Martin